Lutte contre les nuisibles

Accueil > Cadre de vie > Environnement > Lutte contre les nuisibles

Le ragondin

Le ragondin et le rat musqué sont des organismes nuisibles qui font l’objet chaque année d’un piégeage et d’un suivi de leur évolution par le GIDON.

 

Contact :  06 66 16 14 15

Les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires du pin font l’objet d’une campagne en fin d’année. Chaque habitant peut s’inscrire à cette campagne en mairie, s’il le souhaite, pour une intervention de la FDGDON 44.

 

Contact : 02 40 36 83 03
 

Le frelon asiatique

Repéré pour la première fois au cours du printemps 2010 à Machecoul, son évolution est aujourd’hui très importante.
Le frelon asiatique est un prédateur, très agressif. Le frelon asiatique est facilement reconnaissable à son aspect brun foncé, contrairement au frelon commun qui est plutôt jaune.
Chacun est invité à signaler la présence d’un frelon asiatique ou d’un nid à la mairie de Machecoul.
 

Pour tout signalement et toute information, un numéro unique le : 02 40 36 87 79

Un dossier d’informations et de recommandations sur le frelon asiatique est téléchargeable sur www.fdgdon44.fr
 

Les termites

Les termites peuvent occasionner des dégâts importants dans les bâtiments en dégradant le bois et ses dérivés utilisés dans la construction. Leur activité peut affecter la qualité d’usage des bâtiments mais aussi causer des désordres importants dans leur structure même.
La présence de termites dans un immeuble bâti ou non, doit être déclarée en mairie.
En cas de vente, le vendeur doit fournir un état relatif à la présence de termites.

Réglementation : Loi n°99-471 du 08 juin 1999 tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites et autres insectes xylophages.

 

Plus d’information ici.

Jussie, Baccharis, herbe de Pampa... une flore envahissante

Ne vous laissez pas séduire par leur originalité, leur parfum ou leur allure exotique : ces plantes sont de véritables fléaux pour notre environnement.

Introduites par l’homme lors de grands voyages, les plantes exotiques, aquatiques ou terrestres sont couramment commercialisées pour leur qualité ornementale. Mais attention certaines de ces espèces s’adaptent tellement bien à notre territoire qu’elles deviennent envahissantes. Elles modifient les écosystèmes naturels ou semi-naturels. Aujourd’hui, ces plantes invasives constituent la 2ème cause de perte de biodiversité, elles ferment et banalisent nos paysages. Elles se propagent et une fois installées il est très difficile de s’en débarrasser. Elles entravent les activités des sauniers, des agriculteurs, des pêcheurs et peuvent provoquer des allergies...

Pour lutter contre l’invasion de ces plantes, des chantiers d’arrachage sont conduits régulièrement par les collectivités locales pour tenter d’éradiquer ce fléau. Des travaux onéreux pour les contribuables qui se comptent en millions d’euros.

 

La Jussie
Plante aquatique sud-américaine utilisée dans les aquariums, elle est apparue en 1996 en marais
breton. 17 ans plus tard, de très nombreux fossés sont colonisés malgré de nombreuses actions d’arrachage, empêchant toute vie aquatique et limitant les activités de loisir (canoë, pêche) et d’élevage.
L’interdiction de sa commercialisation en 2007 est arrivée trop tard. Pour prendre l’ampleur des dégâts : cette petite fleur a colonisé plus de 100 km, tous réseaux confondus. Cette année, un arrachage manuel (réalisé par Retz’Agir) a été nécessaire sur 25 km sur le secteur propre à notre communauté de communes.

 

Le Baccharis
Résistant au sel, cet arbuste originaire d’Amérique du Nord a été planté en nombre pour ses qualités ornementales. Capable de produire des millions de graines, il a très rapidement colonisé le marais. Toujours en vente, il constitue notamment une menace forte pour l’activité des sauniers en formant un coupe-vent.


Il existe de nombreuses autres plantes invasives
Faux vernis du Japon, Herbe de la pampa, Renouée asiatique, Myriophylle du Brésil, Arbre aux papillons (Buddleia), Hydrocotyle fausse-renoncule... Renseignez-vous !

 

Un doute sur une plante ? Une invasive à détruire ?
Contactez l’association pour le Développement du Bassin Versant de la Baie de Bourgneuf
Impasse de la Gaudinière - 85630 Barbâtre - 02 51 39 55 62
contact@baie-bourgneuf.com - www.baie-bourgneuf.com

 

Ayez les bons réflexes
- Ne plantez pas d’invasives, n’en introduisez pas dans les plans d’eau.
- Renseignez-vous sur les plantes avant de les acheter.
- Détruisez, après consultation d’un spécialiste, toute plante invasive.
- N’utilisez pas de produits chimiques pour détruire les plantes ou souches.
- Privilégiez les espèces locales : elles sont adaptées à nos milieux.
- Ne jetez pas de déchets verts dans la nature.

VOS ELUS REFERENTS

Dominique Pilet

Denis Morineau

 

Contact

service environnement

Magali Potier

02 40 02 35 58
environnement@machecoul.fr

Mairie

5, place de l'Auditoire

44270 Machecoul-Saint-Même

Mairie, contacts Mes démarches administratives Agenda associatif Balades et nature Marchés publics